La stèle de La Forêt-Purgatoire
« À la mémoire de sept patriotes morts pour la France le 28-6-44 »

SOURCE : Photos Husson
Fin juin 1944, la compagnie des Forces française de l’intérieur (FFI) dirigée par le capitaine Henri Le Frapper [Gauthier], qui appartenait au 1er bataillon du Morbihan, participa aux opérations de harcèlement des déplacements allemands dans le secteur de Pluvigner-Brandivy (Morbihan).
Le 28 juin 1944, dans la soirée, deux soldats allemands capturés par les FFI dans les bois au lieu-dit Les Sept-Trous et interrogés par Lucien Penpénic, révélèrent l’imminence d’un assaut contre le maquis par plusieurs centaines de soldats de la Wehrmacht. Pour échapper à l’encerclement, le capitaine Le Frapper [Gauthier] envoya trois camions vers le sud pour faire croire aux Allemands que les maquisards décrochaient en direction de Grand-Champ, tandis qu’il faisait remonter le gros de la compagnie vers Plumelin au nord. La diversion réussit, mais les camions, après avoir effectué leur mission, filèrent vers Grand-Champ au lieu de prendre la direction de Pluvigner. À proximité du carrefour de La Forêt-Le Purgatoire en Brandivy (Morbihan), les trois camions furent stoppés par un barrage constitué d’arbres abattus en travers de la route. Les FFI engagèrent le combat face à des soldats allemands et russes en grand nombre : six d’entre eux, Jean Jarno, Lucien Penpénic, Louis Roperch, Jean Rouxel, Paul Spégagne et Marcel Sthilé furent tués au combat ou achevés après avoir été blessés ; deux FFI parvinrent à s’enfuir à travers bois.

Une stèle a été érigée après la guerre sur le bord de la D16 en direction de Pluvigner, pour honorer leur mémoire à laquelle est associée le souvenir d’un septième FFI, Roger Le Cheviller. Chargé de prendre possession d’un camion allemand dérobé par des civils travaillant dans le camp de Meucon, terrain d’aviation occupé par la Luftwaffe, Roger Le Cheviller fut tué lui aussi le mêm jour à proximité du carrefour du Purgatoire en Brandivy.

Une stèle de pierre surmontée d’une croix en fer forgé, sous l’inscription
« À la mémoire de sept patriotes morts pour la France le 28 juin 1944 » sont gravés les noms de ces sept FFI, ainsi que leur commune d’origine et leur âge :

- CHEVILLER Roger (en réalité LE CHEVILLER Roger, Palaiseau (Seine-et-Oise, Essonne), 37ans
- JARNO Jean, Gd-Champ (Grand-Champ), 18 ans
- SPÉGAGNE Paul, Vannes (Morbihan),19 ans,
- PENPÉNIC Lucien), Vannes, 20 ans
- ROUXEL Jean, Vannes (Morbihan), 22 ans
- ROPERCH Louis, Hourtain (en réalité Hourtin en Gironde), 25 ans
- STHILÉ Marcel, Paris (Seine), 21 ans
Sources

SOURCES : Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur-éditeur, Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Morbihan, Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse Bretagne, Quéven, 2013. — " Lieux mémoriels en Morbihan-Brandivy ", dossier en ligne sur le site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56. État civil, Brandivy (actes de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable de cet article Version imprimable