Né le 16 mai 1920 à Valence (Drôme), mort à l’hôpital le 4 septembre 1944 à Valençay (Indre), vétérinaire ; Lieutenant FFI.

Fils de Jean, Auguste, Eugène Bergeron et de Lucienne, Marie, Charlotte Dupré son épouse ; Jacques Bergeron était célibataire, vétérinaire domicilié à Reuilly ; il était Lieutenant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) et il mourut le 4 septembre 1944 à 16h à la clinique de Valençay. Déclaration de décès le 4 septembre d’Ernest Bruneau, appariteur de police. Reconnu « Mort pour la France » (14 juin 1948). Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Valençay, square Jean Moulin.
Sources

SOURCE : n°66 du registre des décès de Valençay.

Michel Gorand

Version imprimable