La clinique Saint-Martin de Josselin, où sept patriotes ont été exécutés le 3 août 1944, fait partie des nombreux lieux d’exécutions et de mémoire qui jalonnent le département du Morbihan.

Le monument des fusillés à Josselin
« Hommage de Josselin aux fusillés du 4 août 1944 et à ses enfants résistants victimes des Allemands »
« Fusillés de la clinique »
« Josselinais résistants »
Le 3 août 1944, avant de se retirer de la ville de Josselin, les Allemands abattirent dans la cour de la clinique Saint-Martin, les sept prisonniers détenus dans cette clinique qui avait été réquisitionnée par les Allemands et transformée en centre d’interrogatoire de torture et de détention.

Après la guerre, un monument constitué d’un obélisque de pierre sculpté d’une Croix de Lorraine a été érigé place Saint-Martin, pour rendre hommage aux fusillés, morts au combat et victimes civiles de la 2e guerre mondiale.

Sur la face-nord du monument est sculptée une Croix de Lorraine au-dessus de l’inscription :

« Hommage de Josselin aux fusillés 4 août 1944 (en réalité 3 août)
et à ses enfants résistants victimes des Allemands »<:br>
Sur la face-est sont inscrits les noms, les initiales des prénoms et les communes d’origine des six résistants et d’un parachutiste SAS abattus le 3 août1944 :

« Fusillés de la clinique
- CHARLOT G., Sérent (en réalité Gabriel CHARLO)
- LANTRAINS J., Sérent (en réalité Julien LANTRAIN )
- PROVINS R., Sérent (Raymond)
- GLOUX R., Malestroit (Raymond))
- LE CUILLIER A., Vannes (en réalité Alain LE CUILLER sur le monument aux morts de Vannes)
- LE LAY A., Lannion (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor)
- LE TOUZIC R., Billiers capt-chef Parachut. (René, caporal-chef parachutiste au 2e RCP) »

Sur la face-ouest du monument sont inscrits les noms et les initiales des prénoms de six résistants ou civils, ainsi que d’un parachutiste SAS :

« Josselinais résistants »
- BRIEND L. (Lucien, décédé le 26 juillet 1944)
- CHAUVEAU L. (Louis, exécuté le 10 juillet 1944 à Augan, Morbihan)
- CABELLEC A. (Alphonse, mortellement blessé le 19 juin 1944 au maquis de Saint-Marcel)
- GAUTIER J.B., (Jean-Baptiste, victime civile tuée le 12 février 1944 à Josselin)
- LE BERD G. (Georges, exécuté le 18 juillet à Moréac)
- TEXIER A. (Alphonse, déporté décédé le 15 décembre 1944 à Hambourg, Allemagne )
- DETROY J. de Paris sergt.-chef Parachut. (Jacques DETROY, sergent-chef parachutiste, « mort pour la France » le 5 août 1944 à Josselin) »
Sources

SOURCES : Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur-éditeur, Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Morbihan, Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse Bretagne, Quéven, 2013. — " Lieux mémoriels en Morbihan-Josselin ", dossier en ligne sur le site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56, sans date.

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable de cet article Version imprimable