Né le 29 octobre 1926 à Beaulieu (Indre-et-Loire), mort en action le 23 juillet 1944 à Azay-le-Ferron (Indre). FFI.

Claude Rabineau inhumé à proximité de la stèle du Pêchoire.
cliché Ginette Gorand.
Fils de Daniel, Gabriel, Edmond Rabineau et de Léonne, Jeanne, Alphonsine Lacote ; Claude Rabineau était célibataire, domicilié à Beaulieu ; il s’était engagé dans le maquis « Carol » et les Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) ; il fut tué au combat le 23 juillet 1944 dans la forêt de Preuilly lors de l’attaque du maquis par des soldats allemands et des miliciens ; l’acte de décès concerne le corps d’un inconnu découvert au lieu-dit Pêchoire, en bordure du champ de la garderie, commune d’Azay-le-Ferron, le 30 juillet, « la mort paraît remonter à sept jours environ », taille 1m70. Déclaration de décès de Georges Calas, Docteur en médecine. Reconnu « Mort pour la France ». Reconnaissance par jugement du tribunal civil du Blanc (Indre), du 22 août 1945. Son nom est inscrit sur la stèle érigée au lieu-dit « Le-Pêchoire » à Azay-le-Ferron sur la D 14 direction Obterre (Indre).
Rabineau Claude fut inhumé à proximité de la stèle du Pêchoire.

Azay-le-Ferron , Le « Pêchoire » à (23 juillet 1944)
Sources

SOURCES : n° 21 du registre des décès d’Azay-le-Ferron ; Combats des maquisards Indre été 1944 ANACR Indre, 2012. — Le 1er Régiment de France et la Résistance de Jean-Paul Gires, 2016.

Michel Gorand

Version imprimable