La stèle en mémoire de Julien Quatreville et de Pierre Saussier
La stèle en mémoire de Gustave Le Meur
Sur le monument aux martyrs de la Résistance de Ploëmer
Sur le monument aux morts
SOURCE  : Photos Husson
Rue du Lac
En mai-juin 1944, Madame veuve Eugénie Quatreville, cultivatrice au Vau Follo en Taupont (Morbihan) ravitailla un groupe de résistants et un prisonnier de guerre évadé, sujet britannique d’origine indienne, qui s’étaient réfugiés dans une maison abandonnée à proximité de sa ferme. Le 12 juin 1944, le groupe de résistants gagna le camp de regroupement des FFI à Saint-Marcel (Morbihan), sans leur camarade indien blessé, qui fut hébergé au domicile des Quatreville.
Le 14 juin1944, au petit matin, renseignés par un dénonciateur, des soldats allemands firent irruption dans la ferme qu’elle exploitait avec son fils unique, Julien Quatreville et un ouvrier agricole, Pierre Sassier. Ils fouillèrent la maison et découvrirent le soldat indien qui fut emmené à la Feldgendarmerie de Ploërmel avec Julien Quatreville et Pierre Sassier.
Quelques heures plus tard, les corps des deux jeunes hommes furent retrouvés, criblés de balles à la sortie de la ville, près du pont de la Trinité à Ploërmel. Quant au soldat indien, Amad Basmir-ud-Din, épargné comme sujet britannique, il aurait réussi à s’évader à nouveau.

Après la guerre, une stèle a été érigée sur le lieu de leur exécution, rue du Lac. Ce monument est constitué d’une croix de pierre dressée sur un piédestal portant l’inscription :

« À la mémoire de
Julien QUATTREVILLE
âgé de 18 ans
et de Pierre SAUSSIER
âgé de 23 ans
de Taupont
massacrés par les Allemands »

Route de Josselin
Le 17 juin 1944, un jeune étudiant de Ploërmel, Gustave Le Meur, qui s’était engagé dans les Forces françaises de l’intérieur (FFI) et avait rejoint le camp de regroupement des FFI à Saint-Marcel (Morbihan), fut chargé d’aller chercher de l’essence à Ploërmel. Capturé sur le chemin du retour, il fut conduit à la clinique Saint-Martin de Josselin (Morbihan), lieu de détention, d’interrogatoire et de torture. Le 20 juin 1944, il fut exécuté, à deux pas de chez ses parents, à l’entrée de Ploërmel sur la route de Josselin.

Après la guerre, une stèle a été érigée sur le lieu de l’exécution qui porte l’inscription :

« À la mémoire de
Gustave LE MEUR, étudiant
massacré en ce lieu par les Allemands
le 28 juin 1944 à l’âge de 18 ans
Passant souviens-toi »

Monument aux martyrs de la Résistance-Place d’Armes
Gustave Le Meur, figure sur le monument aux martyrs de la Résistance qui se dresse place d’Armes, où sont gravés les noms de quinze patriotes de Ploërmel fusillés, abattus, morts au combat en d’autres lieux ou morts en déportation :

Face sud :
« Ploërmel à ses martyrs »

Face est :
- « H. CALINDRE (Henri, fusillé à Saint-Jean-de-la-Lande, Ille-et-Vilaine)
- L. CHÉREL (Louis, fusillé à Saint-Jean-de-la-Lande, Ille-et-Vilaine)
- J. CHÉREL (Joseph, mort des suites de tortures à Rennes, Ille-et-Vilaine)
- L. DORLÉANS (Lionel, fusillé à Saint-Jean-de-la-Lande, Ille-et-Vilaine)
- P. EON (mort en déportation)
- J. GUILLO (mort en déportation)
- P. COLOMBEL »

Face ouest :
- « P. HERVY (Paul, fusillé à Saint-Jean-de-la-Lande, Ille et Vilaine)
- G. LE MEUR (Gustave, abattu route de Josselin à Ploërmel)
- F. OLIVAUX
- V. OLIVAUX
- M. PUISSANT
- R. TURPIN
- E. CARO
- E. BRÉAL »

Monument aux morts
Au pied du monument aux morts de Ploërmel qui se dresse devant l’église, est apposée une plaque « 1939-1945 » sur laquelle est gravée le nom de François Rio, exécuté le 21 juin 1944 à Saint-Marcel (Morbihan)
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Morbihan, 2 W 11308. — Ami entends-tu… Bulletin de liaison et d’information de l’ANACR, numéro 107, 4e trimestre 1998. — Les martyrs ploërmélais honorés ", Ouest-France, 1er août 2014. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur-éditeur, Mayenne, 1978. — Joseph Jégo, 1939-1945 Rage Action Tourmente au Pays de Lanvaux, Imprimerie " La Limitrophe ", 1991 — René Le Guénic, Morbihan-Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse-Bretagne-Quéven-Morbihan, 2013 – " Lieux mémoriels en Morbihan-Ploërmel ", dossier en ligne sur le site des Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56. — État civil, Ploërmel (actes de naissance, actes de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable de cet article Version imprimable