Cluis : plaque concernant la guerre de 1939-1945
Pour la période 1940-1945, l’année 1944 fut, pour Cluis, la plus meurtrière : 10 sur 18, dont 8 tués en été 1944.
Cliché de Michel Gorand
Monument érigé près de la gare de Cluis.
en hommage « au Capitaine Albert Gouliard et à ses Camarades ».
Cliché Michel Gorand
Le maquis de Cluis a été créé en mars 1944 par Albert Gouliard, ancien militaire, qui résidait alors à Cluis, près de la gare ; c’était un sous-secteur « Armée secrète » (AS), qui se développa début juin, constituant la 7e Compagnie (intégrée le 15 juillet au 3ème bataillon du groupe Indre-Est) ; son adjoint était André Leroy, gendarme à Cluis. Cette Compagnie participa à plusieurs sabotages de la voie ferrée Paris-Toulouse et fit sauter de nombreux ponts routiers. Elle était mobile et changeait souvent de campement autour de Cluis : Le Grand Frêne, Corsanges, La Maison Dieu, Les Feuillets, Les Pasquets ; en août 1944, au moment de la retraite des Allemands elle fut envoyée à la limite du Cher pour retarder cette retraite : Saint-Julien-sur-Cher, Anjouin, Ségry.
GOULIARD Albert, Lucien, (dans la résistance : Lieutenant Albert)
LEROY André, Raymond
QUINSAC Raymond
CREUSILLET André
CHARBONNIER Sylvain
PORTIER Auguste
ULRICH Marcel
MOULIN Georges, Jules
THIBAUD Pierre, Louis, Rémy
Sources

SOURCE : Compte rendu d’activités de la 7e Compagnie (Juin-septembre)

Michel Gorand

Version imprimable de cet article Version imprimable