Né le 11 février 1915 à Aidling, commune rattachée à Bouzonville (Moselle annexée), fusillé le 11 octobre 1944 à Berlin-Spandau (Allemagne) ; ouvrier ; malgré-nous, déserteur de la Wehrmacht.

Eugène Schoumacker en uniforme de zouave.
Crédit : Ascomémo-Hagondange,
Ouvrier, il effectua son service militaire en 1935 au 8ème Régiment de Zouaves à Mourmelon (Marne). Mobilisé en 1939, il put rentrer en Moselle annexée pendant l’été 1940. Incorporé dans l’armée allemande en 1943, il fut arrêté pour désertion pendant l’été 1944 et interné dans la prison de Spandau à Berlin. Condamné à mort par un tribunal militaire, il fut exécuté à l’aube du 11 octobre 1944. L’aumônier de la prison envoya une lettre à ses parents pour leur annoncer la nouvelle. Son corps fut rapatrié à Bouzonville en novembre 1953.
Sources

SOURCES : état-civil. — Ascomémo-Hagondange, image mortuaire. — Le Républicain Lorrain, novembre 1953 et 23 octobre 2004.

Philippe Wilmouth

Version imprimable