Né le 29 mai 1919 à Garche (Moselle, rattachée à Thionville depuis 1970), massacré le 11 juin 1944 à Mussidan* (Dordogne) ; réfugié ; victime civile.

Léon Blaes
Crédit photo : coll. Mme Grandidier-Léonard
Expulsé de Moselle annexée de fait, réfugié à Mussidan, il fut l’un des 52 civils qui furent massacrés par un peloton de la phalange Nord-africaine en représailles à l’attaque d’un train blindé par la Résistance.


Voir Mussidan
Sources

SOURCES : état-civil Thionville. — Association Mémoire et Histoire de la Résistance et de la Déportation en Mussidanais, Le Mussidanais dans la Seconde Guerre mondiale, catalogue d’exposition, 2005. — Josette Grandidier-Léonard, La Lorraine déchirée, Thionville, imp. Klopp, 1997.

Philippe Wilmouth

Version imprimable de cet article Version imprimable