Né le 9 avril 1922 à Langonnet (Morbihan), fusillé après condamnation à mort le 6 juillet 1944 à Berné (Morbihan) ; infirmier ; réseau Vengeance ; FFI.

Dans le bois de Landordu en Berné
Sur le monument des fusillés de Berné
Sur le mémorial de la Résistance à Gourin
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson
Yves Faucheur était le fils de Jean-Pierre Faucheur et de Marie-Louise Nedellec, cultivateurs à Langonnet (Morbihan). Célibataire, il exerçait la profession d’infirmier à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches (Seine, Hauts de Seine).
Revenu chez ses parents à Langonnet (Morbihan), sans doute pour se soustraire au Service dut travail obligatoire (STO), il et s’était engagé dans le groupe Vengeance de Gourin et dans les Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Fin juin 1944, il fut arrêté lors d’un parachutage d’armes à Plouray (Morbihan) avec Roger Garnier, Joseph Le Corre, François Le Roux, Antonin Marchica et Jean-Louis Poher. Ils furent internés et torturés dans l’école Sainte-Barbe du Faouët (Morbihan) où siégeait une cour martiale qui les condamna à mort de façon expéditive. Ils firent partie des seize résistants fusillés le 6 juillet 1944 dans le bois de Landordu à Berné (Morbihan).

Yves Faucheur a obtenu la mention « Mort pour la France » et le titre d’Interné-résistant. Il a été homologué FFI. La carte de Combattant volontaire de la Résistance (CVR) lui a été attribuée à titre posthume en 1955.

Dans le Morbihan, une plaque commémorative a été érigée par la commune de Berné en 1947 sur le lieu de l’exécution dans le bois de Landordu. Le nom d’Yves Faucheur est gravé sur un monument élevé en 1957 sur le bord de la RN 782 à quelques 200 mètres du lieu d’exécution. Il figure aussi sur le monument aux morts de Langonnet et sur la liste « Langonnet » du monument « Aux Résistants des Montagnes noires victimes du nazisme » érigé à Gourin.
Dans les Hauts de Seine, il est inscrit sur la stèle « 1939 - 1945 » de l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches.
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC21P 182 321. — SHD, GR 16 P 217141. — Arch. Dép. Morbihan, 41 J 46 et 47. — " À Berné, le 14 juillet sur les lieux du supplice ", Ami entends-tu… Journal de la Résistance bretonne, ANACR-56, numéros 32 (1er semestre 1976) et 55 (2e semestre 1983). — " Le 6 juillet 1944, seize résistants étaient fusillés à Landordu ", Ouest-France, 6 juillet 2013. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945 , Joseph Floch imprimeur-éditeur, Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Les Maquisards chez nous en 1944. Gourin-Le Faouët-Guéméné et Morbihan-Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse-Bretagne-Quéven-Morbihan, 2013 — " Lieux mémoriels en Morbihan-Berné " et " 6 juillet 1944, Landordu ", dossiers en ligne sur le site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56. — État civil, Berné (acte de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable