Sept maquisards capturés par les Allemands et la Milice furent exécutés au lieu-dit La Condamine à Eymoutiers (Haute-Vienne).

Stèle commémorative de La Condamine
Crédit : MémorialGenWeb
Ces sept maquisards faisaient partie d’un détachement de 25 hommes qui tendit une embuscade à une colonne allemande. Après un bref engagement, les résistants durent décrocher face à l’importance des forces allemandes. Au cours du repli, sept maquisards furent capturés et exécutés le jour même.
C’est un épisode de ce qu’il est convenu d’appeler la bataille du Mont-Gargan qui opposa du 18 au 24 juillet les maquisards FTPF placés sous le commandement du Colonel Guingouin, renforcés par des gardes mobiles et des éléments de l’école de la Garde de Guéret (Creuse) aux troupes allemandes de la Brigade Jesser épaulées par les 1ère et 3e Centaines de la 2e Cohorte de la Milice française de Vichy.
Les sept maquisards étaient des « légaux » récemment intégrés au maquis, manquant d’expérience face aux soldats allemands aguerris par leur engagement contre les partisans soviétiques sur le front de l’Est. Plusieurs groupes de maquisards furent ainsi pris à revers et anéantis, notamment à La Borderie de Domps le lendemain.


Liste des victimes :
BABET Joseph, Charles
BADE Fernand, Marcel
CHICOUX Jean-Pierre
JONAS Robert
MORVAN Adrien
RUBY Pierre
SALMON Auguste, Lucien, Louis
Leurs noms sont inscrits sur une stèle commémorative Route de Domps, accompagnés de l’inscription : « Aux héros de la libération de la France tués en combat contre les Allemands à la Condamine le 23 Juillet 1944 ».
A cette liste, il convient d’ajouter COULAUD Jean, exécuté le même jour à Eymoutiers, dont le nom n’est pas gravé sur la stèle.
Sources

SOURCES : SOURCES : MémorialGenWeb. — Fabrice Grenard, Une légende du maquis, Georges Guingouin, du mythe à l’histoire, Paris, Vendémiaire, 2014, pp 258-259.

Dominique Tantin, Bernard Pommaret

Version imprimable de cet article Version imprimable