Dernier combat du maquis Henri-Bourgogne.

Poursuivi par l’ennemi depuis plusieurs mois et partiellement décimé à Lantilly le 25 mai, le maquis Henri Bourgogne commandé par Henri Camp s’était installé dans les bois de Saint-Loup, à Genay (Côte-d’Or). Le 3 août au matin le village se réveillait sous le bruit des rafales de fusils mitrailleurs. Un important convoi de camions, voitures et side-cars avait pris d’assaut le bourg et plusieurs milliers de soldats de la Wehrmacht, de russes de l’armée Vlassov et de miliciens s’étaient déployés encerclant le maquis qui ne comptait que 150 hommes. Les maquisards durent se replier sous la couverture d’un groupe d’arrière-garde. Deux hommes de ce groupe Raymond Charlot et Léon Chéreau, âgés tous deux de 18 ans furent tués les premiers à 6h00 du matin, au carrefour de la route de Viserny à Semur-en-Auxois. Le chef de groupe Jules Martinelli* fut capturé avec deux de ses hommes Marc Damidaux et Bernard Rommelaère, copains d’enfance, âgés de 20 ans. Ils furent attachés ensemble par les poignets à l’aide de bretelles de musettes et abattus par les allemands à 10h00, à l’orée du bois. Le commandant Henri Camp fut tué à 11h00 dans la forêt de Genay, les armes à la main. Un maquisard Jean Gien fut gravement blessé d’éclats de grenade et secouru par un de ses camarades André Emery, né le 7 septembre 1921, qui le transporta à Jeux-lès-Bards pour y être soigné. Guy Chevalier, instituteur et lieutenant d’Henri Camp avait reçu de ce dernier la mission de charger le matériel sur des camions pour tenter une sortie en force. La mort du commandant et la progression rapide de l’ennemi ne permit pas la réussite de l’opération mais les chefs de groupe ordonnèrent la dislocation ce qui permit au reste de leurs hommes d’en réchapper, le repli étant en outre favorisé par un violent orage. Plusieurs stèles à Genay rappellent le sacrifice d’Henri Camp et des hommes tombés avec lui.

Liste des tués :
Henri CAMP
Raymond CHARLOT
Léon CHÉREAU
Marc DAMIDAUX
Jules MARTINELLI
Bernard ROMMELAÈRE
Sources

SOURCES : Dossier AVCC Caen 628311 (dossier Marc Damidaux).— Gilles Hennequin, Résistance en Côte-d’Or.— Articles journal Le Bien Public des 8 août 1997, 6 août 1998, 9 août 1999, 13 août 2006 et 7 août 2011 et 4 août 2012.— État-civil.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable de cet article Version imprimable