Né le 7 août 1907 à Illfurth (Haut-Rhin), massacré le 4 août 1944 à Saint-Léger-la-Montagne (Haute-Vienne) ; cultivateur ; victime civile.

Stèle à la mémoire d’Alfred Schneider à Saint-Léger-la-Montagne, Haute-Vienne
Crédit : MémorialGenWeb
Réfugié alsacien, réfractaire à l’enrôlement dans la Wehrmacht, il fut abattu par des soldats de la colonne Ottenbacher alors que cette dernière était engagée dans un ratissage des Monts d’Ambazac pour y détruire le maquis de l’Armée secrète, dit maquis de Grandmont ou Grammont.
Une stèle fut érigée par l’ANACR à sa mémoire au croisement de la D50 et de la D28, portant l’inscription : « Ici le 4 août 1944 SCHNEIDER Alfred, réfractaire alsacien fut massacré par les SS. »
Voir Saint-Sylvestre (3 août 1944)
Sources

SOURCES : IP 1308 13033. — CDJC CCXV-44. — ODAC 87. — ADIRP 87. — ADHV 11J5. — MémorialGenWeb.

Bernard Pommaret, Dominique Tantin

Version imprimable