À Saint-Hilaire-de-Brethmas (Gard), huit victimes civiles de collaborationnistes : Waffen SS français de la 8e compagnie de la division SS Brandenburg installée au fort Vauban d’Alès (Gard) depuis le 5 mai 1944, Milice .

Il est certain que la découverte du charnier du Puits de Célas a provoqué une émotion considérable qui ne s’est jamais démentie. En témoigne encore le nombre des participants chaque année lors de la cérémonie commémorative.
Le charnier découvert à Saint-Hilaire-de-Brethmas (Gard), commune limitrophe d’Alès (Gard), n’a pas la même ampleur et n’a pas eu la même résonance.
Les auteurs du méfait sont les mêmes que ceux de Célas : il s’agit des Waffen SS d’Alès et de leurs complices de la Milice qui ont exécuté leurs victimes vers la mi-juillet.
Celles-ci n’étaient pas originaires de la région alésienne mais de Sommières, notamment deux membres de la famille Pin (Marguerite Messard épouse de Pin Antoine et leur fille Thérèse Pin) et Maurice Hatchwell, arrêtés au château de Lentillac (Sommières) le 27 juillet 1944 et auxquels six millions de francs de bijoux et d’espèces ont été dérobés. Une étudiante de Nîmes, âgée de 20 ans, Magali Velay et trois hommes non identifiés complètent la liste de ces malheureux exhumés le 3 octobre 1944 et examinés par les docteurs Bataille, Champetier et Mosnier.
Une stèle a été édifiée au lieu-dit « Le Mas d’Hours » qui rappelle la découverte de ce charnier contenant huit corps. Elle porte l’inscription : « ·À la mémoire de huit Patriotes assassinés par les barbares nazis en juillet 1944 ».
Victimes de la tuerie de Saint-Hilaire-de-Brethmas :
HATCHWELL Maurice
MESSARD Marguerite, épouse PIN
PIN Antoine
PIN Thérèse
VELAY Magali
Fusillé inconnu n° 1 Saint-Hilaire-de-Brethmas (Gard)
Fusillé inconnu n° 2 Saint-Hilaire de-Brethmas (Gard)
Fusillé inconnu n° 3 Saint-Hilaire-de-Brethams (Gard)
Sources

SOURCES : La Voix de la Patrie, 4 octobre 1944. — Midi-Libre, 25 septembre 1944, 4 octobre 1944. — AERI, La Résistance dans le Gard], Paris, AERI, CRROM accompagné d’un livret d’accompagnement, 36 p. Paris, 2009. — Commission départementale de l’information historique pour la paix gardoise, Les lieux de mémoire de la Deuxième Guerre mondiale dans le département du Gard, Chemins du souvenir, Nîmes, Béné, 1986, réédition 2000, 118. — Vielzeuf Aimé, Bloc-Notes 44, Nîmes, Lacour, 1994, 2e édition, 2007, 131 p. — Site MemorialGenWeb consulté le 5 octobre 2017. — Notes complémentaires d’André Balent.

Claude Émerique

Version imprimable de cet article Version imprimable