Né le 28 juillet 1900 à Lyon (IIe arr., Rhône), exécuté sommairement ou massacré le 16 juin 1944 à Saint-Didier-sur-Formans (Ain) ; menuisier.

CHAPURLAT Henri, Émile
Arch. Dép Rhône, 3460W4
Henri, Emile Chapurlat était le fils de Joseph, Henri Chapurlat et de Jeanne, Victorine, Rosalie Combe. Il naquit au domicile de ses parents, 13 rue Mercière (Lyon, Rhône). Le 16 juillet 1928, Henri Chapurlat se maria à Lyon (IIe arr.) avec Aimée, Séverine, Clémence Chaussier. Il divorça le 11 avril 1940. Henri Chapurlat était contremaître menuisier et demeurait à Lyon (Rhône), 16 rue Lainerie (Ve arr.). Il avait un fils.
Le 9 ou 16 mai 1944, alors qu’il circulait en tramway dans le quartier Saint-Clair (Caluire-et-Cuire, Rhône) en direction de Lyon, Henri Chapurlat fut arrêté. Il fut incarcéré à la prison de Montluc (Lyon).
Le 16 juin 1944, Henri Chapurlat et vingt-neuf autres détenus furent extraits de Montluc et exécutés sommairement par les Allemands au lieu-dit Roussille à Saint-Didier-de-Formans (Ain).
Son corps fut décrit comme suit : 1m70, cheveux châtains foncés, cache-nez gris-bleu, veste bleue marine, gilet bleu marine, pantalon à rayures, chemise kaki passé, cravate bordeaux à petits points blancs, chaussettes gris-marron, souliers noirs avec des semelles en uskide. Le 20 mai 1946, il fut reconnu par sa mère sous le numéro 22. Il fut également identifié grâce à ses empreintes.
Il fut reconnu Mort pour la France. Son nom apparaît sur le monument rendant hommage aux victimes du 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans.

Notice en cours de rédaction.

Voir Saint-Didier-de-Formans
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, inventaire du Mémorial de l’Oppression (3808W), 3335W29, 3335W9, 3460W4.— Bruno Permezel, Le drame de Roussille, Saint-Didier-de-Formans, 16 juin 1944, 2004.— Mémorial Genweb.— État civil.

Jean-Sébastien Chorin

Version imprimable