Né le 16 mars 1911 à Grenoble (Isère), exécuté par un soldat allemand le 6 octobre 1943 à Grenoble ; ingénieur INPG ; victime civile.

André Abry était domicilié 5 rue Palanka à Grenoble. Une sentinelle allemande le tua alors qu’il sortait de chez lui, devant le Royal cinéma.Ce fut la première victime locale de la répression de l’occupant allemand déclenchée en septembre 1943.
Une rue et une crèche honorent sa mémoire. Son nom est gravé sur les plaques commémoratives de l’église Saint-Louis, de l’Institut National Polytechnique de Grenoble (INPG) et sur le lieu de son assassinat 5 rue Palanka.
Il a été reconnu "Mort pour la France".
(Biographie en cours)
Sources

SOURCES : Arch.dép. de l’Isère, Mémorial de l’oppression, 31 juillet 1945 . — MémorialGenweb.

Annie Pennetier

Version imprimable de cet article Version imprimable