Massacre de cinq hommes par les Allemands dans cette commune de Moselle annexée.

Gendarmerie mobile de Longeville-lès-Saint-Avold.
Crédit : coll. Ascomémo-Hagondange
Dans un vent de panique général dû à l’arrivée attendue des Américains, l’évacuation des Allemands en Moselle annexée fut ordonnée par le Gauleiter Bürckel et appliquée le 1er septembre 1944.
Dans ce contexte, cinq hommes non identifiés furent arrêtés à un barrage de police à Zimming et emmenés à la caserne de gendarmerie de Longeville-lès-Saint-Avold (Moselle annexée). Ils furent exécutés le lendemain dans les bois du Castelberg sur le ban communal par des gendarmes allemands commandés par Hans Kohlmorgen.
Sources

SOURCE : Cédric Neveu, La Gestapo en Moselle, Strasbourg, éd. du Quotidien, 2015, p. 244.

Philippe Wilmouth, Cédric Neveu

Version imprimable de cet article Version imprimable