Dans cette commune de Dordogne, un détachement de la division Brehmer exécuta neuf hommes tandis que quatre personnes d’origine juive furent arrêtées et déportées.

Du 26 mars au 2 avril 1944, la division Brehmer, ou division B de l’initiale du patronyme de son chef, le général Brehmer, accompagnée par des éléments de la Sipo-SD et de la Brigade nord-africaine et bénéficiant de renseignements collectés par des délateurs, collaborationnistes ou non, et par l’administration de Vichy, traversa le département de la Dordogne, traquant les maquisards et massacrant des civils en représailles dans le cadre d’opérations de répression, mais aussi en conduisant une politique génocidaire à l’encontre des nombreux Juifs réfugiés dans le département ; les hommes furent abattus parce que juifs tandis que, bien souvent, les femmes et les enfants furent arrêtés, transférés à Drancy puis déportés vers les centres de mise à mort, Auschwitz-Birkenau principalement.


Monographie en cours de rédaction.


Exécutés et massacrés
ASCH Sylvain, 40 ans
BUSSON Marc, 43 ans
CEROU Albéric, Paul, 50 ans
DEIBER Aloyse, 35 ans
DELBOS André, 46 ans
DELBOS Yvon Jean, 19 ans
HAUPINOT Georges, 38 ans
VEYSSIÈRE René, 19 ans
WEILL Paul, Ernest, 70 ans


Déportés
STESSIN Albert, 24 ans
STESSIN Gilbert, Georges, 9 ans
STESSIN Simon, 53 ans
STESSIN-LEWANDOVSKY Sarah, Chaja, 56 ans


Pour une mise en perspective de l’action de la division Brehmer, voir aussi :
La Bachellerie et ses environs (30 et 31 mars -1er avril 1944)
Sources

SOURCES : Paul Mons, La folie meurtrière de la division Brehmer, mars-avril 1944, Dordogne-Corrèze, Haute-Vienne, Brive-la-Gaillarde, Éditions Les Monédières, 2016, p. 127-130. — Guy Penaud, Les crimes de la division Brehmer, La traque des résistants et des juifs en Dordogne, Corrèze, Haute-Vienne (mars-avril 1944), Périgueux, Éditions La Lauze, 2004, p. 403-404.

Dominique Tantin

Version imprimable de cet article Version imprimable