Fin août 1944 les troupes allemandes font retraite vers l’Est de la France ; harcelées par les Forces françaises de l’Intérieur (FFI), elles se livrent à des représailles sur leur passage ; il en est ainsi à Lambinet, commune de Nouans-les-Fontaines, le 29 août 1944 où des civils sont tués par balles, dans la cour de la ferme :
-  Granger Norbert
-  Jollet Pierre
-  Jollet Roland
-  Rimbert Rolande
Lors de la fusillade Mme Jollet née Lanchais et Mme Granger née Brossier ont été blessées et transportées à Ecueillé (Indre).
Le 30 août 1944, Maxime Thoreau était venu donner un coup de main à la ferme de Lambinet, pour s’occuper des animaux, suite au massacre de la veille : des soldats allemands arrivèrent en voiture à la ferme, le tuèrent par balles ainsi que Marie Granger. Ce dernier, avait échappé à la mort, la veille, parce qu’il participait, avec Marcel Jollet fils, aux travaux de la batteuse dans une ferme voisine, au lieu-dit « Les Touches ». Les deux civils massacrés :
-  Granger Marie
-  Thoreau Maxime
Le 28 août c’était Robert Lauriot qui avait été tué à « La Péchaudière » commune de Nouans-les-Fontaines.
GRANGER Marie
GRANGER Norbert, André
JOLLET Pierre
JOLLET Roland, Hubert
RIMBERT Rolande, Marie, Louise
THOREAU Maxime, Louis
LAURIOT Robert, Bernard
Sources

SOURCES : « Commémoration aux 4 stèles – Nouans-les-Fontaines » en ligne. Archives mairie de Nouans. Registre des actes de décès de Nouans-les-Fontaines.

Version imprimable de cet article Version imprimable