Né le 15 mars 1915 à Dornes (Nièvre), mort en mission le 14 août 1944 à Montord (Allier) ; employé ; FTPF.

Fils de Palmyre Leduc, veuve d’Edouard Chaty, Louis Leduc épousa le 30 décembre 1943 à Valignat Marguerite Barbarat. Il était employé à la compagnie Hydro-électrique à St-Pourçain-sur-Sioule (Allier) depuis octobre 1940.
En octobre 1943, il est chef de groupe FTP avant de devenir en mars 1944 commissaire aux opérations du détachement FTP de Chantelle (Allier). Lors de la formation du camp FTP Dionnet, il est commissaire aux opérations du camp puis commissaire technique après l’attaque allemande du 23 juillet 1944 contre le camp.
Le 13 août 1944 au soir, avec un groupe de FTP il mène une opération de ravitaillement chez le maire de Montord. Ce dernier l’abat d’un coup de fusil. Il sera lui-même abattu par les FTP le lendemain.
Il a été reconnu « mort pour la France » et a laissé une veuve et un orphelin.
Son nom figure sur le monument aux morts de Veauce et sur celui de Dornes.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen – SHD Vincennes. – Archives départementales du Puy-de-Dôme. – État civil.

Henri-Ferréol Billy

Version imprimable de cet article Version imprimable