Née le 8 septembre 1915 à Paris (XVIe arr.), morte en action le 18 mai 1944 à Paris (XVIIe arr.) ; résistante du Mouvement de Libération Nationale (MLN).

Plaque commémorative au 25 cité des Fleurs, Paris XVIIe arr.
Crédit : Dominique Tantin
Fille de Prosper Lévy, commerçant, et de Alice Franck, sans profession, Colette Lévy épousa le 12 septembre 1935 à Paris (XVIe arr) Henri Jacques Louis Heilbronner né le 28 mars 1905 à Montluçon (Allier), fils de Léopold et Myrhia Heimann.
Engagée dans la Résistance, elle participait au service des faux-papiers du Mouvement de Libération Nationale sous l’identité de Gabrielle Marie Gaillard et le pseudonyme de « Claudine ». (Certificat signé de Jacques Baumel secrétaire général du MLN en date du 6 février 1945).
Colette Heilbronner fut abattue le 18 mai 1944 par la police allemande lors d’une perquisition dans les locaux du service des faux-papiers du MLN, 25 cité des Fleurs à Paris dans le XVIIe arrondissement.
Sa dépouille fut transportée par les Allemands à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, puis inhumée au cimetière de Pantin, section 29bis, 20e tombe. (Alors « carré des Allemands »), aujourd’hui carré militaire division 6.
Elle fut homologuée au grade d’Aspirant FFI à compter du 1er mai 1944 et obtint la mention Mort pour la France le 17 avril 1950.
Le 18 mai 1944, lors de la perquisition au 25 cité des Fleurs, furent arrêtés Jean Hernes, Ginette Salomon, Fernand Lévy, Ludovic Vemfeld, Charles Ravard et François Vernet, morts en déportation, et Jean Meyer, « tué au champ d’honneur » selon le texte de la plaque commémorative apposée sur la grille du 25 cité des Fleurs, sans que nous connaissions pour l’instant les circonstances de sa mort.
Sources

SOURCES : SHD-AVCC Caen, dossier de Colette Heilbronner. — MémorialGenWeb.

Dominique Tantin

Version imprimable