Né le 20 octobre 1905 à La Haye-Fouassière (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), disparu présumé exécuté en août 1944 en Loire-Atlantique ; instituteur.

Lucien Bossis, instituteur, était domicilié à Nantes.
Il fut arrêté le 14 août 1944 à Tournebride, commune de La Haye-Fouassière Loire-Inférieure) avec Marcel Le Coz, alors qu’ils regardaient avec d’autres personnes un affût de canon abandonné par l’armée allemande dans une prairie. Des soldats allemands passant à proximité en voiture, la fusillade commença, une personne réussit à s’échapper, cinq autres furent conduits au château de Sallay. Lucien Bossis ainsi que Marcel Le Coz, dirigés vers Nantes, furent remis par la Feldgendarmerie à la Sipo-SD du Sud de Loire. Portés disparus, ils ont été présumés exécutés.
Lors de la condamnation à mort de l’agent de la Gestapo Marcel Juino (fusillé le 15 avril 1947) impliqué dans de nombreuses arrestations et exécutions de résistants, dont le massacre du maquis de Saffré (Loire-Inférieure), apparut le nom de Marcel Le Coz.
Le nom de Lucien Bossis est inscrit sur la plaque commémorative de l’ancienne l’École normale de Savenay devenue le lycée Prévert.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Loire-Atlantique. — Note de Carlos Fernandez.

Annie Pennetier

Version imprimable de cet article Version imprimable