Dans cette commune de Charente, des représailles allemandes firent huit victimes, quatre civils et quatre résistants de la brigade RAC (Arme secrète).

Monument commémoratif du 24 août 1944 à Mouthiers-sur-Boëme
Crédit : Resistancefrancaise.blogspot.mouthiers-sur-boeme-le-24-aout-1944.
Le 24 août 1944, un train en cours d’opération (TCO, convoi ferroviaire commandé par les Allemands) était bloqué en gare de Mouthiers-sur-Boëme à cause de l’encombrement du réseau par les convois militaires. Ce train devait se diriger vers le nord-est dans le cadre de la retraite allemande du Sud-ouest et du Massif central ordonnée le 17 août. Les soldats allemands étaient fatigués et excédés. Lorsqu’ils furent informés d’une action de maquisards de la brigade RAC dans le village pour récupérer des armes dans un camion allemand en panne, la chasse à l’homme se déclencha.
Huit hommes perdirent la vie à Mouthiers-sur-Boëme le 24 août, quatre civils et quatre résistants de la 5e compagnie de la brigade Rac. Rac était le pseudonyme de Rodolphe Cézard (1916-1984), résistant de l’Armée secrète de Dordogne-Nord.
Le massacre fut stoppé grâce à l’intervention du chef de gare Simon Dugaleix qui parvint à convaincre le chef du convoi allemand qu’il lui fallait dégager la gare sur ordre de la Reichsbahn pour faire place à un nouveau train.
"Le lendemain, les corps recouverts de foin furent mis sur une charrette car il fallait parcourir plusieurs kilomètres sur des routes où les convois se succédaient, à deux pas de la voie ferrée où les trains allemands passaient sans arrêt. A Landolle, commune de Torsac, les corps furent recueillis par la 5e Compagnie." (Site résistance française, sources, op. cit.).
Un monument fut érigé à la mémoire des victimes sur le plateau de Chez Baty, avenue du 24 août 1944. Une cérémonie commémorative annuelle est organisée à tour de rôle par les communes de Mouthiers, Fouquebrune et Torsac. Des témoignages ont été recueillis et publiés dans une plaquette intitulée « 24 août 1944, la mémoire en recueil. »


Liste des victimes
Civils
BESSE Abel
DUPRÉ Fernand
LÉONIDE Thomas
VINCENT André
Résistants
BLANCHER Marc
DEVARS DU MAYNE Jean-Louis
DEVAUREIX Guy
PELTEREAU-VILLENEUVE François
Sources

SOURCES : Thomas Fontaine, Mémorial des cheminots, Paris, Perrin/SNCF, 2017, p. 167. — Guy Hontarrède, La Charente dans la Seconde Guerre mondiale, Dictionnaire historique, Saintes, Le Croît vif, 2004, p. 150-151. —Resistancefrancaise.blogspot.mouthiers-sur-boeme-le-24-aout-1944. — Capitaine Fred, avec la collaboration du Capitaine Rol et de Guy Lapeyronnie, La brigade RAC. Armée secrète Dordogne-Nord, Saint-Yriex. Limoges. 1977.

Dominique Tantin, Hervé Barthélémy, Cédric Neveu

Version imprimable de cet article Version imprimable