Né le 3 juillet 1904 à Pluvigner (Morbihan), mort en service le 14 juin 1944 à Vimoutiers (Orne) ; gendarme ; OCM, FFI.

Pierre Annic
SOURCE  : Site Mémorial GenWeb
Sur le monument aux morts de Pluvigner
Aux Granges de Bieuzy-Lanvaux en Pluvigner
SOURCE  : Photos Husson
Pierre Annic était le fils de Jean Marie Annic, journalier, décédé, et de Françoise Le Gouriellec, veuve, sans profession. Il avait épousé Albertine Marthe Tison.

Il intégra la gendarmerie en 1934 et il fut affecté à la 3e Légion de gendarmerie, section d’Argentan, brigade de Vimoutiers (Orne). Il prit part très tôt à des actions de résistance en aidant des prisonniers évadés et en fournissant de faux papiers. En juillet 1943, il fit partie des premiers membres du groupe de l’Organisation civile et militaire (OCM) constitué à Vimoutiers par le directeur de l’école Notre Dame, Joseph Le Dorze avec lequel il communiquait en breton. Plus particulièrement chargé de l’action, Pierre Annic participa à des transports d’armes et de matériel parachutés, ainsi qu’à des sabotages au moment du débarquement allié du 6 juin 1944 sur les côtes normandes.
Le 14 juin 1944, la ville de Vimoutiers subit un bombardement allié très meurtrier. Indemne lors de la première vague, Pierre Annic qui se trouvait à la gendarmerie voulut se porter au secours des victimes. Il fut tué lors de la seconde vague.

Pierre Annic a obtenu la mention « Mort pour la France ». Titulaire de la Médaille militaire et de la Croix de guerre 1939-1945 avec étoile de bronze, il a été élevé à titre posthume au grade de sous-lieutenant des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et de chevalier de la Légion d’honneur. La Médaille de la Résistance lui a été attribuée en 1956.

Dans le Morbihan, le nom de Pierre Annic est inscrit sur le monument aux morts de Pluvigner, où une stèle en sa mémoire fut inaugurée en 2004 près de la maison familiale aux Granges de Bieuzy-Lanvaux :

« À la mémoire
du S-Lieutenant de Gendarmerie
Pierre ANNIC
Héros de la Résistance
Les Granges 3-7-04
Vimoutiers (61) 14-6-44 »

Dans l’Orne, en juin 2004, la caserne de gendarmerie de Vimoutiers qui jouxte la rue Pierre Annic a été baptisée « Caserne du sous-lieutenant Annic - Officier de gendarmerie mort pour la France le 14 juin 1944 sous les bombardements de la ville de Vimoutiers »
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC21P 8137. — " Pierre Annic : résistant immortalisé en Normandie ", Le Télégramme, 30 juin 2004 — Mémorial GenWeb (photo) — État civil, Pluvigner (acte de naissance) ; Vimoutiers (acte de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable