Le 23 août 1944, le tunnel situé entre la rue Mare et la rue de Ménilmontant (Buttes-Chaumont) fut l’objet de combats. Il y eut cinq victimes du côté des assaillants français.

L’opération fut menée par Madeleine Riffault, qui avait rejoint les FTP de la compagnie « Saint-Just » avec le grade d’aspirant, affectée au 19e arrondissement.
Le 23 août 1944 au petit matin, elle fut alertée de la présence d’un train qui emprunte la Petite Ceinture. Les FFI du 20e arrondissement étaient au pont de Ménilmontant, bloquant les deux issues du tunnel. Rol-Tanguy la désigna pour diriger trois hommes, et attaquer le train à la grenade sur le pont de Belleville-Villette, pour empêcher sa progression. L’attaque força les Allemands à se réfugier dans le tunnel situé sous les Buttes-Chaumont.
Un parlementaire fut envoyé pour tenter de convaincre les Allemands de se rendre, ce qu’ils firent après une vive fusillade au cours de laquelle furent tués François Boltz et Louis Godefroy à la sortie nord du tunnel, rue de la Mare, tandis que Léon Adjeman et deux inconnus tombèrent du côté Sud, rue de Ménilmontant. À 17 h. 30, cent trente-sept soldats allemands désarmés furent rassemblés près de la mairie, laissant un important matériel et du ravitaillement.
Les victimes furent :
  • François Boltz, né le 31 décembre 1906 à Baldersheim (Haut-Rhin), domicilié 26, rue Piat (20e arr.) ;
  • Louis Godefroy, né le 25 août 1890 à Charly-sur-Marne (Aisne), domicilié 11, rue des Envierges (20e arr.)
  • Léon Adjeman (ou Adjiman) avait 65 ans, selon les Archives départementales de la Seine. La mort de ces trois hommes fut enregistré à l’hôpital Tenon. Ils furent inhumés dans le carré militaire du cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis), division 6.
    Plusieurs plaques commémoratives furent apposées en l’honneur des résistants tués dans l’opération :

Rue de Ménilmontant :
« À la mémoire
des héros tombés
le 23 août 1944
à l’attaque victorieuse
des trains nazis
BOLTZ François 38 ans
GODEFREY [2] Louis 53 ans
ADJEMAN 50 ans
et deux patriotes inconnus.
Gloire immortelle à ces braves
morts pour la France ».



28 rue de la Mare



26 rue Piat, au domicile de François Boltz
Sources

SOURCES. Sites Internet : Mémorial GenWeb, 1, 2 et 3 ; Musée de la Résistance en ligne ; Des gens (Madeleine Riffaud. — Robert Gildea, Comment sont-ils devenus résistants ?, Les Arènes, 2017.

Iconographie
ICONOGRAPHIE. Memorial GenWeb

Frédéric Stévenot

[1Il s’agit en réalité de Louis Godefroy.

[2Il s’agit en réalité de Louis Godefroy.

Version imprimable de cet article Version imprimable