Né le 16 juin 1926 à Plounévez-Moëdec (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; assassiné par les Allemands le 7 août 1944 à Plounévez-Moëdec ; cultivateur ; civil.

Yves Ogel, célibataire, était cultivateur chez ses parents à Plounévez-Moëdec.
Dans les jours qui précédèrent la Libération du département des Côtes-du-Nord du 1er au 18 août 1944, les troupes allemandes cherchèrent à se mettre en sécurité dans les grandes bases navales qu’elles occupaient à Brest (Finistère) et à Lorient (Morbihan). Subissant le harcèlement de la Résistance, elles se livrèrent à des crimes commis sans objectif militaire, tuant de paisibles gens au travail dont le seul tort fut d’être au mauvais endroit au mauvais moment. Ce fut durant cette période que près de 50% des 700 victimes recensées dans le département furent abattues, massacrées.
Les 7 août 1944, Théophile Roudaut et son beau-frère Yves Ogel étaient persuadés que les Allemands avaient quitté la grande demeure du Marquès en Plounévez-Moëdec qu’ils occupaient. Ils recherchaient d’éventuelles choses à récupérer laissées par les Allemands.
Malheureusement les Allemands revinrent sur les lieux, surprenant Théophile Roudaut et Yves Ogel avec divers objets qu’ils avaient trouvés dont des bottes. Arrêtés, ils furent conduits à l’école catholique de Kerléanes en Plounévez Moëdec. Les Allemands les contraignirent à creuser une fosse, puis les assassinèrent. Les Allemands partis, leurs corps mutilés furent exhumés le soir même par la population.
Yves Ogel avait 18 ans, son nom figure sur La stèle de l’ancienne Ecole des filles en Plounévez-Moëdec.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

Alain Prigent, Serge Tilly

Version imprimable