Un convoi partit de Compiègne le 17 août 1944 (I.265) à destination du KL de Buchenwald, avec 1255 hommes.
André Van Geit écrivit après la guerre : « Dans la nuit du 18 au 19, entre Reims et Châlons, il y eut de nombreuses évasions. Par représailles, les wagons où eurent lieu les évasions furent vidés… Le lendemain matin, cinq camarades, parmi les plus jeunes, furent désignés par les Allemands comme victimes. Ils durent creuser leur tombe, s’y étendre à plat ventre, côte à côte et furent lâchement assassinés d’une balle dans la nuque… ». Gilbert, son fils aîné était un des otages exécutés à Dompremy, nom qui figure dans le « Dossier de Brinon » avec les mentions « renseignements communiqués par la mairie de Dompremy » et « fusillés le 19 août 1944 à Dompremy »
Quatre déportés sur cinq furent identifiés :
  • Daniel Lebreton, né le 21 mai 1924 à Alençon, imprimeur monotypiste ;
  • Albert Ledoux, originaire de l’Aisne ;
  • Raymond Maire, né le 31 juillet 1911 à Paris, domicilié à La Celle Saint-Cloud ;
  • Gilbert Van Geit, né en 1923 ; adresse de ses parents 34 Vallée de Couzon à Rive-de-Gier (Loire).

Aucun de ces noms ne figure sur la liste du convoi (I.265), sauf celui de Raymond Maire.
Sources

SOURCES. Notes Michèle Destour. — Sites Internet : FMD.

Frédéric Stévenot

Version imprimable de cet article Version imprimable