Le site de la butte de Mané-er-Houët
Sur la stèle de Mané-er-Houët
« À la mémoire des combattants FFI d’une infirmière française des soldats américains
tombés pour la libération de la France
25e anniversaire 8-5-70 »
« À la mémoire des militaires français et américains tombés sur le front de Lorient entre Blavet et Étel de septembre 1944 à mai 1945
FFI et 9e DI – 94e DI US – 66e DI US »
Sur la plaque ajoutée en 2006
« En hommage aux matelots fusiliers-marins... »
Sur la plaque ajoutée en août 2014
SOURCE : Photos Husson
Au début du mois d’août 1944, alors qu’une bonne partie du département du Morbihan était libérée par les troupes américaines avec l’aide des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et des Francs-tireurs et partisans français (FTPF), les troupes allemandes se replièrent dans la Poche de Lorient (Morbihan) en livrant de rudes combats. À partir de la mi-août 1944 jusqu’à la reddition de la Wehrmacht le 7 mai 1945, les Bataillons de FFI-FTPF renforcés par l’arrivée de volontaires et intégrés en octobre 1944 au sein de la 19e Division d’infanterie commandée par le général Borgnis-Desbordes, combattirent aux côtés des alliés américains sur le front de la Poche de Lorient entre le Blavet et Étel.
Dès le 13 août 1944, de durs combats les opposent aux Allemands sur la butte de Mané-er-Houët. Le bourg de Merlevenez, situé sur la ligne de front fut le lieu de combats acharnés et meurtriers. En juillet 1944, les Allemands y avaient installé dans le clocher de l’église un poste d’observation doté d’un puissant télescope. Le 24 août 1944, le bourg dont les habitants avaient été invités à se mettre à l’abri, fut pilonné par les blindés américains.
En octobre 1944, six combattants appartenant au 15e Bataillon FTPF des Côtes-du-Nord (Côtes-d’Armor), dit Bataillon Le Dû, devenu le 15e Bataillon FFI des Côtes-du-Nord commandé par Léon Razurel, furent tués ou mortellement blessés dans le secteur de Sainte-Hélène, ainsi qu’une infirmière : Pierre Fournis, Jean Henry, Yves Le Chapelain, Joseph Trédan, Yves Bruguière, Joseph Cojean et Louise Pelissier. Fait prisonnier, Albert Raoult fut interné sur l’île de Groix (Morbihan) et décéda le 21 mars 1945 lors d’une tentative d’évasion sur un bateau.
Le 30 octobre, trois engagés volontaires appartenant à la 1ère compagnie du Bataillon de fusiliers-marins de Lorient furent tués au combat : Henri Cadoret et Robert Séveno à Nostang, et Louis Raoult à Languidic sur le pont de Nostang.

Pour honorer la mémoire des FFI-FTPF et des soldats américains tués au cours des durs combats engagés dans le secteur de Merlevenez, Nostang, Sainte-Hélène, un monument a été érigé sur la butte de Mané-er-Houët en Merlevenez, qui a été inauguré le 8 mai 1970 à l’occasion du 20e anniversaire de la la capitulation de l’Allemagne nazie et de la victoire alliée en Europe. Ce monument est constitué d’une imposante stèle en granit sur laquelle est gravée l’inscription :

« À la mémoire des combattants FFI
d’une infirmière française
des soldats américains
tombés pour la libération de la France
25e anniversaire 8-5-70 »
Au pied de la stèle, une autre inscription est gravée sur une pierre plate :
« À la mémoire des militaires
Français et américains
Tombés sur le front de Lorient entre Blavet et Étel
De septembre 1944 à mai 1945
FFI et 19e DI – 94e DI US – 66e DI US »

Le 14 mai 2006, à l’initiative de l’Amicale des fusiliers-marins et des commandos, une plaque a été ajoutée au pied de la stèle, qui porte l’inscription :
« En hommage aux matelots fusiliers-marins
- Henri CADORET
- Louis RAOULT
- Robert SÉVENO
Engagés volontaires du 28 août 1944
Tous de la 1ère Cie du " Bataillon de fusiliers-marins de Lorient "
" Morts pour la France "
Le 30 octobre 1944 dans les combats pour notre liberté
L’Amicale des fusiliers-marins et des commandos
(14 Mai 2006) »

En août 2014, une plaque « Mort pour la France - Octobre 1944 » a été apposée à l’arrière de la stèle, sur laquelle figurent les noms des six FFI et de l’infirmière morts en octobre 1944, auxquels a été associé le nom d’Albert Raoul :

- « Pierre Fournis né en 1899 de Plestin les Grèves, 15ème bataillon (tué au combat le 28 octobre 1944 à Sainte-Hélène, Morbihan)
- Albert Raoult né en 1924 à Plestin les Grèves, 15ème bataillon (prisonnier mort le 21 mars 1945 au large de Groix au cours d’une tentative d’évasion)
- Jean Henry né en 1916 de Plestin les Grèves, 15ème bataillon (grièvement blessé le 28 octobre à Sainte-Hélène, décédé des suites de ses blessures le 29 octobre 1944 à Auray)
- Yves Le Chapelain né en 1903 à Lanvellec, 15ème bataillon (tué au combat à Sainte-Hélène le 20 octobre 1944)
- Joseph Trédan né en 1922 de Lanvellec, 15èle bataillon (décédé des suites de ses blessures à Auray le 4 octobre 1944)
- Yves Bruguière né en 1924 de St Michel en Grèves, 15ème bataillon (décédé des suites de ses blessures le 24 octobre à Auray)
- Joseph Cojean né en 1924 de Tredez (tué au combat le 28 octobre 1944 à Sainte-Hélène)
- Louise Pelissier née Moulin Infirmière » (tuée le 28 octobre 1944 à Sainte-Hélène) »
Sources

SOURCES : Ami entends-tu… Bulletin de liaison et d’information de l’ANACR, numéros 164, 3e trimestre 2014, 165, 1er trimestre 2015 et 166, 2e trimestre 2015. — " À la mémoire du front de Mané-er-Houët ", Ouest-France, 10 mai 2014 — " Mané er Houët. Les résistants honorés ", Le Télégramme, 11 août 2014 — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur-éditeur, Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Morbihan, Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse Bretagne, Quéven, 2013. — " Lieux mémoriels en Morbihan-Merlevenez ", dossier en ligne sur le site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56.

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable de cet article Version imprimable