Né le 7 octobre 1919 à Paris (XVe arr.), fusillé le 28 août 1944 à Villeneuve-Saint-Denis (Seine-et-Marne) ; imprimeur, résistant.

Fils de Henri Bisson, horloger, et de Renée Guinot, couturière, Pierre Bisson était imprimeur à l’Imprimerie nationale.
Mobilisé de juin à aout 1940, il fut affecté d’office aux Chantiers de jeunesse dans l’Allier. De retour chez lui, la direction de l’Imprimerie le détacha au chantier forestier à Hallignicourt (Haute-Marne). C’était le moyen qu’avait trouvé l’Imprimerie nationale pour protéger son personnel d’un renvoi, de toute réquisition et par la suite du STO.
En mai 1944, Pierre Bisson s’engagea dans les FFI, dans le maquis de la Fortelle (Tournan-en-Brie), et dans le mouvement Vengeance à partir de juin. Il fut arrêté et fusillé avec dix de ses camarades, âgés de 18 à 25 ans, le 28 août 1944 au lieu-dit "Bois des Charbonniers", parcelle 6, commune de Villeneuve-Saint-Denis (Seine-et-Marne). Leurs noms figurent sur le monument aux morts de Villeneuve-Saint-Denis : René Allais, Pierre Bisson, Lucien Cotel André Dupré, Michel Haby, Roger Havard, Claude Kieffer, Roger Marty, Christian Michel et Christophe Plante.
Pierre Bisson a reçu la mention « Mort pour la France » en février 1950.
Sources

SOURCE : SHD GR 16 P 61569. - Fondation de la Résistance, « Monument aux fusillés de Villeneuve-Saint-Denis », Musée de la résistance en ligne [en ligne]. — État civil.

Marie-Cécile Bouju

Version imprimable de cet article Version imprimable