Dans cette commune du département de la Dordogne, en deux jours, six personnes furent abattues par un détachement de la division Brehmer. Il s’agit de trois résistants morts en action et de quatre civils massacrés dont deux parce que Juifs. Deux autres personnes d’origine juive furent arrêtées à Thenon et massacrées dans la commune voisine d’Ajat.

Stèle commémorative
Crédit : MémorialGenWeb
Du 26 mars au 2 avril 1944, la division Brehmer, ou division « B », de l’initiale du patronyme de son chef, le général Walter Brehmer, accompagnée par des éléments de la Sipo-SD de Périgueux et de la Brigade nord-africaine, bénéficiant de renseignements collectés par des délateurs, collaborationnistes ou non, et par l’administration de Vichy, traversa le département de la Dordogne, traquant les maquisards et massacrant des civils en représailles dans le cadre d’opérations de répression, mais aussi en conduisant une politique génocidaire à l’encontre des nombreux Juifs réfugiés dans le département.
Le contrôle de la RN 89 qui traverse Thenon était un enjeu important pour l’occupant. Le 31 mars, un accrochage se produisit entre un détachement de la division Brehmer – dont une compagnie de Géorgiens – et un groupe de huit maquisards FTPF. Les Allemands étaient en embuscade et repérèrent les résistants qui sortaient de la forêt et tentaient de franchir la RN 89 au lieu-dit Bellevue, à deux kilomètres de Thenon. Deux maquisards furent tués dans l’échange de tirs, Robert Delord et Jean Nadal. Jacques Tête, blessé, fut capturé et exécuté sommairement derrière la mairie de Thenon. Les trois corps furent transportés à La Besse et brûlés dans l’incendie de la ferme Mercier. Le même jour, un cultivateur, Jean Dubreuil, fut massacré à La Banargerie, un hameau à l’ouest de Thenon, et son corps fut également brûlé dans l’incendie de sa ferme.
Une stèle fut élevée à leur souvenir. Elle est située au carrefour des RD 6089 et RD 68, au lieu-dit Bellevue, et les quatre noms sont accompagnés de l’inscription "A la mémoire des patriotes tombés sur le territoire de la commune de Thenon le 31 mars 1944".
Le lendemain, quatre réfugiés domiciliés dans la commune furent massacrés parce que Juifs : Isaac Zolty et Isidore Reifeisen furent abattus à Thenon ; deux frères, Étienne et Denis Juhasz, arrêtés à Thenon, furent conduits à Ajat pour y être exécutés.


Liste des victimes
Résistants FTP
DELORD Robert, Jean-Baptiste
NADAL Jean
TÊTE Jacques
Civils exécutés à Thenon
DUBREUIL Jean
REIFEISEN Isidore
ZOLTY Isaac
Civils arrêtés à Thenon et massacrés à Ajat.
JUHASZ Denis
JUHASZ Istvan dit Étienne
Sources

SOURCES : Guy Penaud, Les crimes de la division Brehmer, La traque des résistants et des juifs en Dordogne, Corrèze, Haute-Vienne (mars-avril 1944), Périgueux, Éditions La Lauze, 2004, p. 265-266 ; 405. — Paul Mons, La folie meurtrière de la division Brehmer, mars-avril 1944, Dordogne-Corrèze, Haute-Vienne, Brive-la-Gaillarde, Éditions Les Monédières, 2016, p. 94-96. — MémorialGenWeb.

Dominique Tantin

Version imprimable de cet article Version imprimable