Civil tué lors des combats du 8 juillet 1944 à Vollore-Montagne (Puy-de-Dôme) ; facteur retraité.

Jean Olivier était employé à la poste de Vollore-Montagne (Puy-de-Dôme), facteur en retraite.
La 10e Compagnie du Camp Guy-Moquet, ou 103éme Bataillon FTP du Puy-de-Dôme, était stationnée aux Raillères sur la commune de Vollore-Montagne. Elle attaqua une patrouille allemande qui s’était arrêtée dans un hôtel de Vollore-Montagne le 8 juillet 1944. Il y eut dix maquisards tués au combat, ainsi que trois civils abattus par les Allemands. Trois blessés graves, pris les armes à la main, furent emmenés par les Allemands. Un décéda le lendemain dans sa cellule tandis que les deux autres furent portés disparus.
Le corps de Jean Olivier fut retrouvé sur la route, en face de l’écluse. Il avait été tué d’une balle de la tête par les Allemands réfugiés dans l’hôtel, alors qu’il traversait la route et n’avait pas entendu les sommations.
Son nom figure sur la stèle commémorative de Vollore-Montagne ainsi que sur la plaque commémorative "Le personnel des PTT du Puy-de-Dôme à ses camarades morts pour la France 1939-1945", à la poste Saint-Eloi à Clermont-Ferrand.
Le site MémorialGenWeb place son lieu de décès à Augerolles (Puy-de-Dôme).
Sources

Sources : http://www.vollore-montagne.org/blog/index.php?2013/07/15/936-tragiques-combats-des-8-et-9-juillet-1944 .— Evénements du 8 et 9 juillet 1944, par Monsieur Charrier, secrétaire de Mairie. Registre des délibérations du Conseil Municipale de Vollore-Montagne, le 2 septembre 1944 (archives ANACR) .— http://maquisardsdefrance.jeun.fr/t6435-vollore-montagne-et-le-brugeron-63

Eric Panthou

Version imprimable