Né le 26 mai 1910 à Tassin-la-Demi-Lune, mort en action le 11 juillet 1944 à Poncin (Ain) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Émile Auberthier était le fils de Claude, jardinier et de Eugénie Jeannette Hucq, repasseuse. Il était célibataire et domicilié à Neuville-sur-Ain (Ain).
Il entra dans la Résistance le 6 juin 1944 dans les Forces françaises de l’intérieur (FFI) à la compagnie Sidi-Brahim-section C 9 Ain avec le pseudonyme "Milou".
Le 11 juillet 1944 dans le cadre de l’Opération Treffenfeld contre les maquis de l’Ain, l’ennemi attaqua la ville de Poncin. Émile Auberthier fut tué à l’ennemi sur le pont de Poncin, au lieu-dit sous boeuf.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et une citation à l’ordre de la division, à titre posthume, comporte l’attribution de la Croix de guerre avec étoile d’argent. Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur les monuments aux morts, à Poncin (Ain) et Tassin-la-Demi-Lune (Rhône).
Sources

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable