A la recherche des auteurs de l’attaque de la Banque de France à Abbeville (Somme), le 22 juillet 1944, la Gestapo procéda à des arrestations dans plusieurs villages. Le 31 juillet 1944, trois habitants de Miannay (Somme) furent exécutés dans le bois de Cambron (Somme).

Stèle du Grand Bois de Cambron
SOURCE : Photo Daniel Pillon
 A la suite de l’attaque de la Banque de France d’Abbeville (Somme), le 22 juillet 1944, par un groupe FTP de la troisième compagnie, une rafle fut déclenchée par la Gestapo à Cahon-Gouy (Somme), Cambron et Miannay. Des résistants, le maire de Cahon et des personnes soupçonnées d’aider ces résistants furent arrêtés, interrogés et torturés. 
  Le 31 juillet 1944, trois hommes arrêtés à Miannay deux jours plus tôt furent emmenés dans le bois de Cambron où ils furent tués d’une balle dans la tête, puis jetés dans un trou provenant d’un avion abattu en mai 1940.
  Le 14 septembre 1944, des jeunes gens découvrirent ce charnier. Malgré la décomposition des corps, il fut possible de relever les traces de violences infligées par les bourreaux.
Liste des victimes :
BAUDERE Edmond*
BAUDERE Roger*
DELAPORTE Turenne*
Sources

SOURCES : Picardie Nouvelle,15 septembre 1944 ; Le Courrier Picard, 3 août 2014 — DVD La Résistance dans la Somme AERI 80, 2018.

Daniel Pillon, Catherine Roussel

Version imprimable