Né le 11 décembre 1903 à Saint-Etienne de Chomeil (Cantal), mort au combat le 11 juin 1944 à Pinols (Haute-Loire) ; employé du gaz ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Antoine Chanet et de Marie Louise Charlot, Louis Chanet se maria le 17 juillet 1936 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) avec Marie Eulalie Bourge.
Il était employé du gaz à la Compagnie CHEA à Clermont-Ferrand et habitait 27 rue des Gras dans cette commune quand il rejoignit la maquis le 15 mai 1944.
Louis Henri Chomeil, alias Marin, sergent des FFI d’Auvergne, chef de groupe de bazooka, était de garde en poste avancé au Crépoux (commune de Pinols). Son groupe fut pris sous le tir de mitrailleuses le 11 juin 1944 ; il fut blessé à la cuisse. Refusant tout secours il fit évacuer son groupe, mais, à découvert, pour pouvoir rejoindre un endroit plus sûr, il fut touché par un éclat d’obus, il en décéda.
Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.
Son nom figure sur le Monument aux Morts 1939-1945 de La Glacière à Clermont-Ferrand.
Sources

SOURCES : AVCC, AC 21 P 41693. Dossier Louis Chanet (non consulté) .— Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 2546 W 4467. Dossier demande carte de combattant volontaire de la Résistance pour Luis Chanet .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Manuel Rispal, Tout un monde au Mont-Mouchet, Authrefois Editions, 2014 .— MémorialGenweb.

Richard Dujon

Version imprimable