Née le 31 juillet 1872 à Eymoutiers (Haute-Vienne), massacrée le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) ; sans profession ; victime civile.

Marie-Rose Martinet était la fille de Joseph, alors âgé de 32 ans, menuisier, et de son épouse Magdelaine Fournial, 32 ans sans profession. D’abord repasseuse, puis couturière, elle épousa à Eymoutiers, le 17 janvier 1901, Jean-Baptiste Boullière, né le 7 novembre 1877 à Lubersac (Corrèze), tailleur puis comptable.
Ce dernier, mobilisé en août 1914, fut, en raison d’un état de santé défaillant, affecté aux services auxiliaires comme tailleur d’un régiment d’infanterie. Il décéda de maladie à l’hôpital d’Excideuil (Dordogne) le 17 septembre 1918.
Le couple avait eu une fille, Marie-Louise Odette*, née le 18 novembre 1903 à Eymoutiers. Elle devint receveuse des PTT à Oradour-sur-Glane et sa mère vint donc habiter dans cette localité.
La mère et la fille furent victimes du massacre commis par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich. Elles périrent brûlée dans l’église avec l’ensemble des femmes et des enfants.
Marie-Rose Martinet obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Voir Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — MémorialGenWeb. — Actes de naissance et de mariage en ligne (Arch. Dép. Haute-Vienne) et registre matricule de Jean-Baptiste Boullière en ligne (Arch. Dép. Corrèze).

Dominique Tantin

Version imprimable