Né le 2 juin 1921 à Paris (XIIIe arr.), exécuté sommairement le 3 octobre 1943 à Villaines-en-Duesmois (Côte-d’Or) ; bûcheron ; résistant non identifié.

Firmin Masson était le fils de Jules Jean-Baptiste, charretier et de Marie-Louise Joséphine Benoît, sans profession, domiciliés en 1944 à Villaines-en-Duesmois. Il était célibataire et domicilié chez ses parents à Villaines-en-Duesmois. Il exerçait le métier de bûcheron ce qui signifie qu’il devait être dans un camp de réfractaire au STO.
Il fut assassiné par les Allemands le 3 octobre 1943 au lieu-dit "Creux des Cagnots", à Villaines-en-Duesmois (Côte-d’Or).
Gilles Hennequin cite également un jeune de 17 ans du nom de Merle tué le même jour.
Il y a un dossier GR 16 P 402027 au SHD Vincennes sans mention d’une homologation.
Son nom figure sur le monument aux morts à Villaines-en-Duesmois, sur le monument aux morts cantonnal, à Baigneux-les-Juifs (Côte-d’Or).
Sources

SOURCES : Gilles Hennequin Résistance en Côte-d’Or tome IV, Dijon 1997.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable