Né le 2 février 1893 à Malleval (aujourd’hui Malleval-en-Vercors, Isère), massacré le 29 janvier 1944 à Malleval (aujourd’hui Malleval-en-Vercors) ; fermier ; victime civile.

Albert Glenat était le fils de Joseph Désiré et de Anastasie Raymond. Il était célibataire et exploitait une ferme à la Railleterie.
Il fut incorporé au 140e régiment d’infanterie le 28 novembre 1913 et fait prisonnier le 7 septembre 1914 à La Croix-Idoux, près de Saint-Michel-sur-Meurthe (Vosges). Il fut interné en Allemagne à Weingartein puis à Ulm (Allemagne, Bade-Wurtemberg). Rapatrié le 8 février 1918, il fut affecté au 17e R.I. le 25 mars 1919 et démobilisé le 15 septembre suivant. Il eut une invalidité de moins de 10% pour blessure à l’avant bras gauche.
Le 29 janvier 1944 au matin, les soldats du 157e régiment de montagne de la Wehrmacht probablement renseignés attaquèrent le maquis de Malleval avec l’aide de la Milice. Le village fut cerné de tous les côtés à partir des falaises et des pas surplombant le cirque. Le piège se referma sur les maquisards qui furent pris sous les feux croisés des mitrailleuses allemandes. 22 maquisards furent tués et 8 civils déportés dont 5 ne reviendront pas des camps. Le village fut incendié et détruit au trois quarts. Albert Glenat attendait les soldats allemands fusil de chasse à la main, dans la cour de sa ferme. Il fut désarmé avant d’avoir pu tirer et conduit dans le village où il fut torturé puis conduit au lieu-dit "Le Fangeat" en compagnie de deux autres civils Gertrude Lévy et Victor Dherbey et trois résistants inconnus. Ils furent exécutés dans la grange Guichard à laquelle il fut mis le feu avec les corps à l’intérieur le 29 janvier vers 15 heures.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Il est inhumé dans le cimetière communal, à Malleval-en-Vercors (Isère).
Son nom figure sur le monument aux morts 1939-1945 et sur la plaque commémorative 1939-1945 apposée par le "Souvenir Français" au lieu-dit "Le Fangeat", à Malleval-en-Vercors (Isère).
Cette dernière porte l’épitaphe suivante :
"Passant une pensée Ici le 29 janvier 1944 ont été martyrisés brulés par l’ennemi déchainé DHERBEY Victor 43 ans, GLENAT Albert 51 ans, LEVY Gertrude épouse BLUMENSZTOK 29 ans et 3 jeunes non identifiés. C’est le prix de ta liberté".
Sources

SOURCES : Traces d’Histoire Contemporaine, Paul Brulet, Le maquis de Malleval (Isère).— Musée de la Résistance en ligne 1940-1945 L’anéantissement des camps du maquis de Malleval, 29 janvier 1944.— Articles commémoratifs.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable