Disparu le 12 août 1944 à Champtoceaux (Maine-et-Loire) après arrestation par les Allemands ; délégué du chantier intellectuel 1424, victime civile ou résistant.

Fils du peintre impressionniste Paul Deltombe et de Yvonne Berthault, Marcel Deltombe eut un frère et deux sœurs. Il naquit vraisemblablement après 1913, ses parents s’étant mariés en 1912 avant de partir un an en Italie.
A partir de 1921, la famille acheta un domaine à Champtoceaux (Maine-et-Loire) et de 1931 à 1943, Paul Deltombe fut nommé Directeur de l’école des Beaux-Arts de Nantes, poste qu’il occupe, avec dévouement, jusqu’en 1943.
En 1943 Mac Deltombe était délégué d’Ille-et-Vilaine de l’institution créée par le Régime de Vichy, le chantier intellectuel 1424. Cette institution visait à la préservation des sites et monuments. Il fut délégué entre avril 1943 et août 1944.
Il disparaît à Champtoceaux (Maine-et-Loire) le 12 août 1944. Les Allemands rendirent le lendemain ses papiers et sa montre à ses parents. Son corps n’a jamais été retrouvé. Selon le Service Intellectuel et Artistique, il fut fusillé par les Allemands alors qu’il accomplissait une mission sur les bords de Loire pour son travail.
Son nom figure sur le Monument aux Morts et la plaque commémorative 1939-1945 de Champtoceaux.
Sources

SOURCES : "Le chantier intellectuel 1424 , préfiguration de l’inspection des sites", Note réalisée par Catherine Candelier, mai 2018 (en ligne) .— Lettre signé G.H. Lestel à Monsieur le Ministre du Travail, Service intellectuel et Artistique, annonçant le décès de M. Deltombe, 12 octpbre 1944. Copie transmise par Catherine Candelier .— Mémorialgenweb .— Généanet.

Eric Panthou

Version imprimable