Ce massacre fit cinq victimes dont quatre maquisards AS.

La Résistance, mobilisée après le débarquement du 6 juin 1944, tint le secteur de Vaison-la-Romaine (Vaucluse). Mais les Allemands contre-attaquèrent le 10 juin. Ils se heurtèrent sur le territoire de la commune de Séguret à des éléments de la 1e compagnie du maquis de l’Armée secrète (AS) Vasio.
La ferme Saint-Just fut pillée et quatre maquisards, Isaïe Brun, Arsène Courbet, Joseph Domenech, Marcel Soret avec Charles Montjean, le propriétaire de la ferme, qui aurait pris à partie les Allemands, qui étaient cachés non loin furent tués ou exécutés.
Une stèle fut érigée là à leur mémoire après la Libération au cimetière du village.
Sources

SOURCES : Arch. privées, fonds Pétré, Livre noir pour la XVe Région, Service des recherches de crimes de guerre ennemis, 4 juillet 1945. — Claude Arnoux, Maquis Ventoux, quelques pages de la Résistance en Vaucluse, Avignon, Les Presses Universelles, 1974. — Association des amis du Musée de la Résistance et de la Déportation, La mémoire gravée. Monuments, stèles et plaques commémoratifs de la Seconde Guerre mondiale dans le département de Vaucluse, Fontaine-de-Vaucluse, Musée d’Histoire, 2002. — Aimé Autrand, Le département du Vaucluse de la défaite à la Libération : mai 1940-25 août 1944, Avignon, Éd. Aubanel, 1965.

Jean-Marie Guillon

Version imprimable de cet article Version imprimable