Né le 18 octobre 1925 à Boulogne sur Seine (Hauts de Seine) et mort le 9 juin 1944 à Prissac (Indre). Gardien de la paix (GMR).

Fils d’André, Charles Meignien et d’Aline Delépine ; Roland Meignin était célibataire, résidant à Prissac ; gardien de la paix du Groupe mobile de réserve du Berry (GMR), il fut blessé mortellement vers 10h le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse (Indre), lors de l’attaque, par le maquis, du train allemand d’essence et de torpilles immobilisé à la gare d’Argenton ; il fut transporté à son domicile à Prissac où il mourut le soir même à 19h30. Reconnu « Mort pour la France ». Le nom de « Maignan » Roland figure sur le Mémorial du 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse.
Le 9 juin 1944 à Argenton sur Creuse
Sources

SOURCE : n°18 du registre des décès de Prissac.

Michel Gorand

Version imprimable de cet article Version imprimable