Né le 14 mars 1922 à Auray (Morbihan), exécuté sommairement le 12 juin 1944 à Montierchaume (Indre) ; employé de bureau ; FTP, aspirant FFI.

Stèle érigée en 1946 sur la RN 151 à 1km après Rosiers (Montierchaume)
Noms cités : Le Gallic Lucien, Pédard Pierre, Chassignet Jules
Cliché Ginette Gorand
Fils de Pierre, Marie Le Gallic, décédé et d’Eline, Marie, Louis Evanno, sa veuve ; Lucien Le Gallic était employé de bureau, célibataire et domicilié 27 boulevard des Marins à Châteauroux (Indre) ; aspirant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) d’origine Francs-Tireurs et partisans (FTP), il fut fait prisonnier, le 12 juin 1944 dans l’après-midi, lors de l’attaque, par une colonne allemande conséquente, du maquis installé aux Laboureaux, commune de Jeu-les-Bois (Indre) puis emmené et fusillé le même jour, à 21h30 à Montierchaume. Déclaration de décès le 14 juin d’Eugène Piot, maréchal des logis chef de gendarmerie de Châteauroux. Reconnu « Mort pour la France » (15 mai 1945). Son nom est cité sur la stèle érigée en 1946 à Montierchaume, sur la RN 151, 1km après Rosiers.

Jeu-les-Bois (le 12 juin 1944)
Sources

SOURCE : n° 8 du registre des décès de Montierchaume.

Michel Gorand

Version imprimable de cet article Version imprimable