Massacre de vingt-deux otages, civils et résistants par un détachement de la Wehrmacht et de la Sipo-SD.

Monument commémoratif du massacre du Pont de Nuzéjouls à Boissières (Lot), 30 juin 1944
Crédits photo : site quercy.net
Victimes du massacre du Pont de Nuzéjouls à Boissières (Lot), 30 juin 1944
Crédits photo : site quercy.net
A la suite des obsèques de deux maquisards tués en embuscade organisées par la Résistance et les habitants de Gourdon et suite à un rapport de la Milice sur l’existence d’un maquis structuré dans cette commune, les Allemands décidèrent d’encercler la commune pour liquider le maquis le 28 juin 1944.
Le lendemain, à 13 heures, tous les hommes de 16 à 60 ans furent rassemblés sur la place de la gendarmerie. Le 30 juin, vingt-deux otages, dont neuf combattants du Corps Francs Pommiés, probablement désignés sur renseignements de la Milice, furent emmenés en camion à 32 km, jusqu’au pont de Nuzéjouls à Boissières (Lot). Ils furent abattus dans un pré en bordure de route. Un monument est érigé sur le lieu du massacre où figurent les noms des victimes.


Liste des victimes
AUSSEL Roger
BASTIT Louis
BAYARD Roger
CALES Aristide
DELPECH Louis
FAJOLLES Georges, Roger
GUELTON Maurice
GUITTARD Larion dit aussi Hilarion
LEROY Marie, Joseph
MONTES AROCAS Tiburcio, Nicolas
MOUGNOU Paul, Maurice
PEYROT Albert
POUJADE Noël, Ludovic
PROVINI Pierre
QUÉRAUD Jean
RHODES Paul
ROQUES Daniel
SALGUES Robert
SALVAT Paul, Louis
SCHTEISSEL Aron
SISTERME Auguste, Paul
TAINMONT Robert
Sources

SOURCES : DAVCC statuts — Michel Chabaud, Le 30 juin 1944 à Boissières ; il fait beau ce jour là...mais, Boissières, dactylographié, 1994 — La Liberté, 23 août 1944 — Écho de Notre Dame du Sacré-Cœur (bulletin des expulsés de Richemont) février 1941 — Le Républicain Lorrain, 7 juillet 1945 — Bulletin municipal Si Boissières m’était conté … décembre 2014 — site memoresist.org/ — site quercy.net/qhistorique/resistance/ gourdon.

Philippe Wilmouth

Version imprimable