À Meslan (Morbihan), dans la nuit du 3 au 4 août 1944, au cours d’un accrochage avec un détachement allemand qui battait en retraite et cherchait à rejoindre la Poche de Lorient, deux résistants des Forces françaises de l’intérieur (FFI), Jean LENGLOAN, et Jean GUILLEMOT, ont été tués au combat :

Après la guerre, une stèle a été érigée sur le lieu du combat, sur laquelle sont gravés une Croix de Lorraine et les noms de onze résistants FFI de Meslan :

« Aux FFI de Meslan
Morts pour la France
- PENGLOAN Jean (Jean-Louis sur le monument aux morts de Meslan)
- GUILLEMOT Jean
- LAVOLÉ Joseph (fusillé à Port-Louis)
- SOLLIEC Joseph (LE SOLLIEC sur le monument aux morts de Meslan, fusillé à Port-Louis)
- GOUALHER René (orthographié LE GOUALHER sur le monument aux morts de Meslan, tué le 14 juillet 1944 dans les combats de Kervernen en Pluméliau)
- SÉAU Joseph (tué sur le front de Lorient le 26 septembre 1944 à Caudan)
- LAURENT Jeannette (victime civile, tuée accidentellement par balle le 10 août 1944)
- STANGUENNEC Jean-Marie (LE STANGUENNEC sur le monument aux morts de Meslan, mort en déportation à Wilhelshaven le 27 mars 1945)
- FLÉGÉO Jean-Marie (Jean-Louis sur le monument aux morts de Meslan)
- DROAL Pierre
- DERRIEN Barthélémy (nom gravé sur une plaque ajoutée au pied de la stèle, raflé lors du pardon de Sainte-Anne des Bois, torturé à mort à Guémené le 6 juin 1944) »
Sources

SOURCES : Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur-éditeur, Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Les Maquisards chez nous en 1944 et Morbihan, Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse Bretagne, Quéven, 2013. — " Lieux mémoriels en Morbihan-Meslan ", dossier en ligne sur le site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56, sans date.

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable de cet article Version imprimable