Né le 17 janvier 1925 à Guentrange (commune aujourd’hui rattachée à Thionville, Moselle), exécuté sommairement le 28 juin 1944 à La Ferme le Brasseur, l’Être-aux-Riaux sur la commune de Boucé (Orne) ; réfractaire à l’enrôlement dans la Wehrmacht ; résistant, maquisard FFI.

Paul Defloraine
Crédit photo : Ascomémo Hagondange
Après avoir fui la Moselle annexée pour échapper à l’incorporation de force dans l’armée allemande, il se réfugia à Saint-Sauveur-de-Carrouges (Orne) et intégra le maquis de Riaux. Dénoncé au gestapiste d’Alençon Bernard Jardin par un résistant pris qui parla spontanément, le maquis fut attaqué le 28 juin 1944 par un bataillon SS. Surpris alors qu’ils faisaient les foins, dans les champs, huit maquisards dont deux Mosellans furent arrêtés à la ferme Le Brasseur. Après avoir subi d’horribles sévices, Paul Defloraine et ses camarades furent abattus un à un. Leurs corps furent entassés dans une soue à porcs. Il figure sur le monument commémoratif de l’Etre aux Riaux.


Voir Boucé, Ferme le Brasseur, l’Être-aux-Riaux (28 juin 1944)
Sources

SOURCES : AVCC, dossier 21P114288. — état-civil Thionville. — Memorialgenweb. — enmemoiredelaresistance.unblog.fr /la-repression-de-la-resistance-dans-lorne. — Ouest-France, 30 septembre 2013.

Philippe Wilmouth

Version imprimable